HERVE ±1939 – Pierre MAWET – Motocycliste aux 1ers lanciers à Spa

Il s’agit de Monsieur Pierre MAWET qui fut au moment de son service militaire au 1er Lancier à SPA instructeur moto.                       ( sic. Clément Mawet )

Pierre MAWET était un entrepreneur extraordinaire, notamment sur le plan des innovations sur ses tracteurs de voitures. Ce qu’on doit savoir, c’est lui qui, en Europe, mit le premier porte voitures de 8 ou 10 voitures, soit un engin acceptant une voiture de plus que ses concurrents.
Il habitait en 1945 au 2ème étage du 6, rue Jardon chez Félicien MARBAISE, boucher charcutier avec son épouse et marchand de bestiaux.
Pierre commença avec un petit camion très étroit de l’armée anglaise. Si je me rappelle bien, il entrait dans notre cour au 7 et transportait la terre argileuse que son beau père, Mr…….? OUTERS et moi âgé de 9 ou 10 ans devions extraire d’un vide ventilé pour le transformer en cave.
Son épouse Catherine (je crois) était d’une beauté extraordinaire que je regardais avec extase.
Ce sont des hommes comme lui qui ont bâti la Belgique d’après guerre en prenant des risques financiers extraordinaires qui permettaient de donner du travail à quantité de salariés.
La suite est une autre histoire et je souhaiterais la connaître ( Guy Marbaise )

7 réflexions au sujet de « HERVE ±1939 – Pierre MAWET – Motocycliste aux 1ers lanciers à Spa »

  1. Pierre MAWET FUT était un entrepreneur extraordinaire, notamment sur le plan des innovations sur ses tracteurs de voitures.
    Ce qu’on doit savoir, c’est lui qui,en Europe, mit le premier porte voitures de 8 ou 10 voiture, soit un engin acceptant une voiture de plus que ses concurrents.
    Il habitait en 1945 au 2ème étage du 6, rue Jardon chez Félicien MARBAISE, boucher charcutier avec son épouse et marchand de bestiaux.
    Pierre commença avec un petit camion très étroit de l’armée anglaise. Si je me rappelle bien, il entrait dans notre cour au 7 et transportait la terre argileuse que son beau père, Mr…….? OUTERS et moi âgé de 9 OU 10 ANS devions extraire d’un vide ventilé pour le transformer en cave.
    Son épouse Catherine (je crois) était d’une beauté extraordinaire que je regardais avec extase.
    Ce sont des hommes comme lui qui ont bâti la Belgique d’après guerre en prenant des risques financiers extraordinaires qui permettaient de donner du travail à quantité de salariés.
    La suite est une autre histoire et je souhaiterais la connaître

    1. Merci Monsieur Guy pour ce complément d’informations très fouillé qui, je l”espère, ravivera bon nombre de lecteurs.( JM D.)

        1. Ah ,je l’ai trouvée sur votre site, elle a fait le bonheur de ma tante et de Dany Marbaise, qui ne l’avaient pas.
          Par contre, je vous ai fait parvenir une photo de classe de SFX 1946 avec mon grand-oncle frère mariste, Marcel Derotteleur et elle a été oubliée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.