MANAIHANT – 1952 – Justes Parmi les Nations – Citoyens qui ont Caché des Juifs

En dépit du DANGER qui pouvait résulter de cacher des juifs pendant cette période d’arrestations, voici ce qui arriva près de chez nous !

Histoire Manaihantoise de deux enfants juifs qui vers 1942/43, arrivèrent avec leur maman ( Rosa ) en provenance de Bruxelles, ils étaient pourchassés par les Allemands. Par l’intermédiaire de Madame Rita SIMONIS de Bruyères qui œuvrait à la maison de repos d’ Elvaux, cette famille s’installera à cet endroit. Très vite, cette dernière leur trouva rapidement un ‘’ havre de paix ‘’ dans deux fermes respectives et voisines ( à Manaihant ) de façon que les deux bambins ne soient pas éloignés l’un de l’autre. Ils fréquentaient l’école de Bruyères et on leur donna le nom de ‘’ PIRON ‘’ du nom de leurs hôtes. On placera un garçon chez Juliette MEYS et l’autre chez Joseph PIRON. Justes parmi les Nations, après la guerre.

Après la guerre, la mère est venue retrouver ses enfants et ils resteront encore une année au village. Ensuite ce petit monde retournera à Bruxelles et terminera son périple aux Etats Unis pour ne plus revenir. ( suite à un entretien avec une fille de la famille. )

Il s’agit de la famille de Mathieu PIRON qui, bien que n’étant pas de confession juive, a protégé des membres de la communauté juive, principalement des enfants, pendant l’occupation de la Belgique entre 1940 et 1944

Laisser un commentaire